BEAU Sandrine

Doctorante en sciences de l'éducation

Publié le 23 octobre 2019 Mis à jour le 4 mars 2020

Sujet de la thèse: "Vivre et construire son expérience parentale lors des 1000 premiers jours" Directeur de Thèse : THIEVENAZ Joris

silhouette
Titre de la thèse
"Vivre et construire son expérience parentale lors des 1000 premiers jours"

Direction de thèse
Directeur : M.THIEVENAZ Joris

Date prévue de soutenance
Décembre 2022

Discipline de référence
Sciences de l’éducation

Cadre théorique de référence
Les 1000 premiers jours, de la conception jusqu’au deux premières années de vie de l’enfant. Cette période est définie par l’OMS et l’UNICEF comme déterminante dans le bon développement des individus.
 
Méthodes d'enquêtes privilégiées
Inspiration ethnographique

Terrain d'enquête
Tarn

Mots clés
parentalité, situations, expérience, apprentissage.

Résumé de l'état d'avancement de la thèse

Penser la parentalité comme « le métier d’être parent » (O’Connor, 2002) renvoie à des notions d’aptitudes et de compétences à acquérir et s’oppose à une conception dans laquelle les parents sauraient s’occuper de leur enfant d’une façon innée. La parentalité est vue comme un apprentissage qui se construit à partir de séries d’actions et de situations de vie, routinières ou inattendues, dépendantes d’un environnement qui est « le monde auquel nous devons nous adapter en même temps qu’il est la boîte à outils dont nous avons besoin pour y parvenir » (Bruner, 1991, p27).

Au fil du temps et des situations rencontrées, les parents expérimentent ce que Patrick Mayen appelle « un parcours de situations potentielles de développement » (Mayen, 1999) où ils construisent une expérience parentale, tel un processus de formation et de transformation. Dans cet environnement dynamique et évolutif, ils adaptent, développent et actualisent leurs compétences parallèlement aux acquisitions de leur enfant.

Ces situations peuvent donc être définies comme « situations d’apprentissages réciproques » (Thievenaz, 2018) puisque, dans chacune d’elle, les nouvelles formes d’adaptation mises en place par les parents se superposent et s’alimentent des nouvelles formes d’adaptation de leur enfant, et de nouveaux apprentissages sont réalisés d’un côté et de l’autre de la relation.

Cette recherche est ainsi l’occasion d’étudier ces situations et les phénomènes spécifiques qui y participent selon une approche micro-située de l’expérience (Thievenaz, 2019).

La méthodologie retenue se basera sur une démarche d’inspiration ethnographique.

L’analyse de l’activité parentale lors des 1000[1] premiers jours se donne ainsi pour intention de rendre compte du processus de construction de l’expérience qui se réalise chez les couples parentaux grâce à une étude longitudinale.
 

[1] Les 1000 premiers jours, de la conception jusqu’au deux premières années de vie de l’enfant. Cette période est définie par l’OMS et l’UNICEF comme déterminante dans le bon développement des individus.

Communications :
Appel à communication Colloque « La Fabrique des parents » RePPaMA