DUPUY Aurore

Doctorante en Sciences Sociales

Publié le 20 décembre 2018 Mis à jour le 23 mars 2021

Sujet de thèse: Le renouveau du cirque chilien pendant la transition démocratique : esthétisation du politique et potentiel critique Directeur de thèse: M. FRETIGNE Cédric

silhouette

Titre de la thèse

" Le renouveau du cirque chilien pendant la transition démocratique : esthétisation du politique et potentiel critique "

Mots-clés de la thèse : Circus,esthétique,politique,critique,corps,Chili


Directeur de thèse


Résumé du projet de thèse

L’histoire du renouveau du cirque au Chili commence au milieu des années 1990, peu après la fin de la dictature militaire menée par Augusto Pinochet (1973-1990), avec l’implantation à Santiago d’ateliers de cirque social par le Cirque du Soleil et un mouvement de rue, le Parque Forestal, instigué par des comédiens qui ont connu le nouveau cirque en France, et dont les participants entendent investir à nouveau un espace publique confisqué par le pouvoir militaire. Depuis lors, le monde circassien chilien se structure autour de la pédagogie à visée sociale, d’une pratique amateur en expansion, et d’un développement professionnel de plus en plus important.
Cette recherche s’appuie sur un travail ethnographique de plusieurs mois mené au Chili, alliant observation et entretiens, facilité par mon passé de circassienne ayant vécu et travaillé dans l’Argentine voisine. Les données recueillies comprennent des entretiens biographiques menés avec une part importante des acteurs (80) du cirque chilien, la description de spectacles avec leur processus créatifs et celle de structures telles que les lieux d’entrainement, de transmission et de représentation, avec leurs modes de fonctionnement. Les dispositions et trajectoires (subjectives) des circassiens sont analysées pour comprendre l’élaboration de leurs esthétiques et comment elles s’articulent avec les dimensions politiques et éthiques qui marquent leur engagement circassien et les contextes dans lesquels ils se déploient.
Je fais en effet l’hypothèse que le renouveau du cirque chilien constitue une esthétisation du politique (Cf. Jacques Rancière), dans un contexte post-dictatorial marqué par une reconquête démocratique très relative, avec des traces du régime militaire sensibles dans les mémoires et les corps mais aussi dans les institutions politiques et économiques du pays.
J’étudie ainsi sur les trente ans de développement du mouvement circassien comment s’articulent l’esthétique, la critique, le politique et l’éthique selon différents contextes et différents interlocuteurs. Au-delà de la variété rencontrée, je montre comment à chaque contexte les postures et caractères variés des acteurs du cirque, de sa morphologie, de ses dispositifs et de ses productions forment un système correspondant à une esthétisation du politique située.
Le cirque chilien étant né sous influence étrangère, et les circassien-ne-s se déplaçant entre différents espaces géographiques pour se former ou pour travailler, l’étude déborde du cadre national pour éclairer les emprunts et reformulations réalisés à partir de différents espaces culturels. J’étudie ainsi les processus d’identification qui marquent leurs manières de faire du cirque, d’être et de se dire circassien.
Cette étude entend ainsi contribuer à la compréhension du développement exponentiel du nouveau cirque chilien dans ses liens avec ses contextes locaux et internationnalisés. Au-delà la particularité de son objet, ce travail entend enrichir la connaissance des phénomènes d’explosion expressivo-artistique nés dans des contextes de changements institutionnels, politiques et/ou sociaux, pour comprendre comment l’esthétique et le politique peuvent être co-produits « depuis le bas ».