DONNAINT Elisabeth

Doctorante en sciences de l'éducation

Publié le 2 mars 2020 Mis à jour le 6 octobre 2020

Sujet de thèse: Processus de construction des compétences émotionnelles chez les étudiants en soins infirmiers. Quand l’étude de l’expérience subjective en situation de soins devient source d’apprentissage et de formation Directeur de thèse: M. MOUCHET Alain

Donnaint Elisabeth
Titre de la thèse
Processus de construction des compétences émotionnelles chez les étudiants en soins infirmiers. Quand l’étude de l’expérience subjective en situation de soins devient source d’apprentissage et de formation

Directeur de thèse
M. MOUCHET Alain

Discipline de référence
Science de l’éducation
 
Cadre(s) théorique de référence
psychophénoménologie, didactique professionnelle

Méthodes de recherches privilégiées
recherche collaborative

Terrain de recherche
étudiants en soins infirmiers, formateurs en soins infirmiers

Mots clés
expérience subjective ; réflexivité ; étudiants en soins infirmiers ; entretien de Pratique Réflexive, Compétences Émotionnelles

Résumé de l'état d'avancement de la thèse

Problématique : Les sciences humaines dont relève le soin infirmier se préoccupent des valeurs profondes telles que la qualité de vie et posent des questions d'ordre psychosocial, philosophique, éthique, moral. Ainsi la science du caring ne peut rester indifférente à l'expression des compétences émotionnelles. Les questions de l’agir professionnel et de son apprentissage se posent donc. Pour apprendre à soigner, il ne s'agit pas seulement de « faire faire » aux étudiants quantité d'actes infirmiers sans qu'ils soient engagés dans leur action. Cette interaction soignant-soigné, déclencheur d'expériences émotionnelles, est une dimension délicate à aborder pour ces professionnels en devenir et nécessite un suivi pédagogique particulier. Mais des études récentes sur la qualité de vie des étudiants en santé sont alarmantes. Elles ont mis en lumière leur mal-être et leurs conditions difficiles d’apprentissage. Et même si des dispositifs d’aide sont mis en œuvre, ils sont répartis de manière inégale au niveau du territoire et selon les filières.

De plus, les formations ciblant de manière explicite le développement des compétences émotionnelles sont peu nombreuses alors qu’il est recommandé l'inclusion de ce concept dans les programmes de formation infirmier. Il est vrai que le travail émotionnel appartient à la face cachée du travail infirmier, les soignants se devant, selon les normes sociétales, de maîtriser leurs affects. En conséquence, les dispositifs de formation en santé laissent souvent les étudiants démunis. Il est donc temps d’intervenir et de mettre en place des actions concrètes telles que compléter les dispositifs d’accompagnement afin de renforcer l’aspect humain de la formation. De plus, la réingénierie des diplômes en santé rend le contexte propice à l'innovation pédagogique.

Enjeux : Cette problématique sensible participe à une utilité sociale pour les soignants et à l'amélioration de la qualité des soins pour les patients. Dans le champ des enjeux scientifiques, cette étude s’inscrit dans une double visée articulant production de connaissances en sciences infirmières et conception d’un dispositif de formation par la rationalisation, à partir de l’analyse de l’activité des étudiants en contexte réel de travail, des compétences émotionnelles et de leur construction.

Cadrage théorique : Il s’appuie notamment sur des approches questionnant les savoirs professionnels infirmiers dans le champ des compétences émotionnelles et de la psycho phénoménologie.

Objectif : Au terme de cette recherche nous voulons élaborer, mettre en œuvre, évaluer un dispositif de formation innovant basé sur la prise en compte de l’expérience subjective des étudiants comme ressource en formation et intégrant l’outil « Pratique Réflexive et Compétences Emotionnelles » (PRECE) comme élément constitutif d’aide à la construction des compétences émotionnelles.

Méthodologie : Nous proposons une recherche de type naturaliste selon une approche psychophénoménologique dans le but de comprendre l’expérience subjective vécue dans le processus de construction de compétences émotionnelles des étudiants en soins infirmiers. Nous envisageons une étude à partir de l’outil PRECE déjà testé, qui s’inspire de la technique de l’entretien d’explicitation, dans une perspective multidimensionnelle et longitudinale.

Ainsi, nous tentons de relever un défi ambitieux à partir d’une thématique audacieuse en nous appuyant sur une méthodologie innovante.