FLORES ESPINOLA Artemisa

Maîtresse de conférences en sociologie

Publié le 8 décembre 2020 Mis à jour le 7 mars 2022

Arrivée au LIRTES en septembre 2020

Artemisa Flores--Espínola

Thèmes de recherche


Artemisa Flores--Espínola est maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) et exerce au sein de l'Institut national supérieur du professorat et de l'éducation (INSPE) de Créteil.

Ses travaux s’inscrivent dans le champ de la philosophie et de la sociologie des sciences, et notamment des études féministes des sciences et techniques.

Après avoir réalisé une enquête sur le plafond de verre dans l’enseignement supérieur et la recherche au Mexique, elle s’est attachée à étudier les transformations des pratiques scientifiques engendrées par les nouvelles perspectives épistémologiques et méthodologiques féministes et décoloniales.

Aujourd’hui ses activités de recherche portent principalement sur la consubstantialité des rapports sociaux de sexe, de classe et de race dans les pratiques éducatives et artistiques.

Mot-clés genre ; pratiques scientifiques ; pratiques éducatives ; méthodologies et épistémologies féministes ; inégalités éducatives.
 

Activités d'enseignement

 
Dans le cadre de ses activités au sein de départements de sociologie, de sciences politiques et de travail social, Artemisa Flores-Espinola a enseigné pour des publics variés, du lycée à l’université (licence, master et doctorat) en passant par la formation initiale et continue des enseignant.e.s des premier et second degré au Mexique, en Espagne et en France.

Elle assure actuellement des enseignements au sein du Master MEEF « encadrement éducatif » de l’INSPE de Créteil. Ses cours portent essentiellement sur l’initiation à la recherche, le genre dans l’éducation et la formation, la socio-histoire du système éducatif, les politiques éducatives, les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation ainsi que sur les inégalités sociales dans la réussite scolaire.
 

Responsabilités scientifiques, pédagogiques et administratives ces cinq dernières années

 
Membre élue au Conseil d’Administration de la COMUE Paris Est Sup, depuis février 2021.
 
Secrétaire de l’Association de Recherche sur le Genre en Éducation et Formation (ARGEF), depuis 2018.
 
Membre du Conseil d’Administration de l’Association des sociologues enseignant.e.s du Supérieur (ASES) depuis 2013.
 
Co-responsable, avec Danièle Kergoat, Jules Falquet et Suzy Bossard du RT 24 (Genre, classe, race. Rapports sociaux et construction de l’altérité), Association Française de Sociologie (AFS) de 2011-2020.
 
Membre du comité scientifique et d’organisation du 8ème Congrès de Recherches Féministes dans la Francophonie (Nanterre, 27-31 août 2018). Elle a organisé 3 colloques internationaux et 1 Journée d’étude.
 

Publications des cinq dernières années


Articles scientifiques ACL (listes hceres)
  • Flores Espínola, A. (2018). Déchiffrer les inégalités dans le recrutement par concours des enseignant.e.s chercheur.e.s (MCF) en sociologie en France, Socio-logos, [En ligne], 13 | 2018, mis en ligne le 27 mars 2018 : http://journals.openedition.org/socio-logos/3196
  • Flores Espínola, A. (2017). La production du savoir féministe : le cas de la recherche biomédicale dans les publications féministes anglophones, Sociologie et Sociétés, Vol. XLIX, nº 1, p. 61-86. https://id.erudit.org/iderudit/1042806ar

Articles scientifiques interface (hors liste hceres)

Ouvrages scientifiques (monographies et direction d’ouvrage) et chapitres d’ouvrage


Communications des cinq dernières années


Colloques

Femmes, genre et sciences : déchiffrer les inégalités, équilibrer l'équation, Forum de jeunes mathématiciennes, 19ème Forum des jeunes mathématicien-nes sur le thème : Géométrie et interactions, Association Femmes et mathématiques, Institut Henri Poincaré, 23 au 25 octobre, 2019.
 
Conférence plénière : Injustices épistémiques dans les milieux de travail, Congrès internationale du GT 21 de l’AISLF « Injustices épistémiques : comment les comprendre, comment les réduire ? », Namur, Belgique, 7 et 8 février, 2019.
 
Rapports sociaux de sexe dans la recherche biomédicale : la production de savoirs dans les publications féministes anglophones, 8ème Congrès International des Recherches Féministes Francophones, Université de Paris Ouest Nanterre, 27-31 août, 2018.
 
Institutionnalisation des études de genre dans le champ des sciences et techniques, XXe Congrès de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), Université de Montréal et l’Université de Québec à Montréal, 4 au 8 juillet, 2016.
 
Discutante du livre Les sciences et le genre : déjouer l’androcentrisme présentée par Anne Marie Devreux, Séminaire de l’équipe CRESPPA-CSU-UMR 7217, CNRS, Paris, 10 mai, 2016.
 
« Donna Haraway : un féminisme matérialiste postmoderne est-il possible ? », 7e Congrès international des recherches féministes dans la francophonie (CIRFF), Montréal, 24-28 août, 2015.
 
« Effets de genre dans la recherche scientifique et médicale », colloque international Les femmes dans le monde académique, Université Sorbonne Paris Cité, 25-27 mars, 2015.

Journées d’étude

Les recherches sur l’intersectionnalité en éducation : une révolution inachevée ?, Journées scientifiques du chantier transversal Intersectionnalité, « Race, classe, genre en éducation et travail social », LIRTES et l’axe Transformations, Inégalités, Résistances (TIR) de l’UPEC, 12 janvier, 2021.
 
Les métiers de l’éducation face à l’enjeu du genre : l’exemple des CPE, Webinaire "Vie scolaire et encadrement éducatif", Master MEEF, INSPE de Créteil, 15 février, 2021.

Séminaires et workshops

Réflexions sur les épistémologies féministes, séminaire « Perspectives féministes en sociologie politique », Université de Lille, CERAPS, 20 mars, 2019.
 
Conférence « Sujet, pouvoir et connaissance : les défis des épistémologies féministes », Université des Femmes, 20e Séminaire international d’études féministes « Les oubliées du genre », Bruxelles, 3 octobre, 2019.
 
« Le genre a-t-il modifié la recherche en sciences sociales ? », séminaire de laboratoire, Institut de Recherches Interdisciplinaires Hommes Société – IRIHS, Université de Rouen, 29 janvier, 2015.