Vous êtes ici : AccueilAxes du LIRTESAxe 3 : Les nouvelles formes de l'intervention sociale : acteurs, territoires, politiques

Axe 3 : Les nouvelles formes de l'intervention sociale : acteurs, territoires, politiques

Publié le 21 février 2012 Mis à jour le 16 février 2016

L’axe 3 rassemble les enseignants-chercheurs qui s’intéressent à la question sociale et aux politiques afférentes, en particulier aux transformations des cadres de l’intervention sociale et à ses conséquences.

Présentation
En effet, les mutations socio-économiques des dernières décennies obligent désormais à considérer l’intervention sociale comme un ensemble d’activités soumises à de nombreuses tensions et à des processus de fragmentations et de recompositions liés à l’évolution de l’État social et aux redéfinitions en cours aux niveaux européens et internationaux.

Le champ de l’intervention sociale se caractérise par sa transversalité. Il concerne les secteurs d’activités qui dessinent le périmètre de la solidarité : socio-éducatif, médicosocial, socioculturel, insertion professionnelle, lutte contre les exclusions. Il se rapporte à différents publics, aux différents âges de la vie, des plus jeunes jusqu’aux plus âgés. Il désigne les prises en charge, institutionnelles, professionnelles ou bénévoles, relatives aux difficultés des personnes dans leurs espaces et parcours de vie, selon des constructions politico-administratives en constante évolution : économie des dépenses publiques, logiques de sécurisation, de responsabilisation des usagers, des professionnels, des politiques…

Les travaux de l’axe 3 portent sur un enjeu essentiel : celui de la reconnaissance des acteurs, dans un contexte de transformations des rapports sociaux liées aux nouvelles politiques publiques. Trois journées d’études autour de l’intervention sociale sont déjà programmées pour cette année. C’est dans la diversification des pratiques (expérimentations, innovations), dans les montées de nouvelles légitimités d'intervention, dans les paroles et mobilisations des usagers, dans les effets de l’évaluation des politiques d’action publique et de leur communication que les nouvelles formes de l’intervention sociale doivent être comprises. L’objectif de l’axe 3 est de favoriser les analyses comparatives dans une dimension socio-historique entre les différents secteurs d’activités et d’autres pays aux situations sociales contrastées.

Quatre dimensions sont privilégiées et prises en compte dans leurs interactions :
• les processus de construction des problèmes sociaux et des politiques publiques afférentes ;
• la part prise par les institutions et les groupes professionnels en tant qu’acteurs intermédiaires ;
• les registres d’action des publics-cibles individuels et collectifs ;
• le territoire comme espace du politique, lieu de vie et de transaction.

Mots-clés : institutions ; politiques publiques ; dispositifs ; territoire ; groupes professionnels ; reconnaissance des acteurs ; parcours de vie.