Vous êtes ici : AccueilMembres du LIRTESDocteurs et Post-doctorants

JEUNE Meniol

Docteur en sciences de l'éducation

Publié le 9 octobre 2013 Mis à jour le 6 décembre 2016

Sujet de thèse: "Le phénomène de violence scolaire et de politique publique en Haïti."
Directeur de thèse: Marcel Pariat
Co-directeur: Pascal Lafont
Co-tutelle: Université Quisqueya - Haïti
Soutenue le 02 décembre 2014

silhouette

silhouette

carré couleurTitre de la thèse
"Les phénomènes de violence scolaire et de politique publique en Haïti."

carré couleurDirecteurs de thèse
- Marcel Pariat

carré couleurCo-directeur de thèse

-Pascal Lafont

carré couleurCo-tutelle
- Eddy Cezar, Université Quisqueya - Haïti

Thèse soutenue le 2 décembre 2014

carré couleurDiscipline de référence
Sciences de l’éducation, sciences sociales.

carré couleurCadre(s) théorique de référence
La violence scolaire a été abordée sous trois angles: celui de l’école, de la famille ou de la société. Éric Debarbieux a déclaré qu’elle trouvait sa source non seulement dans l’organisation scolaire, mais aussi dans les conditions de vie de l’école et dans l’effectif trop important de beaucoup de classes.

Les causes de la violence sont liées au système éducatif:
Colin, un autre chercheur l’attribue au manque de formation de certains acteurs du système, en l’occurrence les enseignants. Ainsi, il a émis l’hypothèse que les établissements les plus affectés par la violence étaient ceux où les élèves jugeaient le plus négativement les enseignants et où il existait une mauvaise relation entre les enseignants et la direction de l’école.
Le comportement de certains professeurs peut ainsi être parfois à l’origine de conduites violentes des élèves: le manque de justice et d’équité envers eux, l’abus des mesures disciplinaires et l’effritement des relations maître/élève en constituent les principales figures (Charlot, 2000).

Les causes de la violence sont liées à l’élève:
Si certains sont d’avis que le système éducatif exerce lui-même de la violence à travers toute son organisation, Dupâquier (1999) avance que cette violence viendrait aussi des élèves: certains comportements troubleraient la bonne marche de l’apprentissage venant témoigner de problèmes au niveau de leur sens moral, de leur manque de repères, de déficits sur le plan de l’intégration des normes et des valeurs, de problèmes d’intolérance et de préjugés.

Les causes de la violence à l’école sont liées à la famille et à la société:
Pour certains, la violence scolaire s’inscrit dans la crise sociale en général et en particulier dans les familles. On parle entre autres de la pauvreté, du faible niveau culturel des parents, de l’incapacité des parents à offrir une supervision adéquate à leurs enfants ; de leur manque de coopération et de leur faible rapport avec l’école ; de l’absence de modèles efficaces de communication et de capacité à gérer et résoudre des conflits.
Colin a parlé aussi de plusieurs facteurs sociaux qui sont considérés comme responsables de la violence en milieu scolaire tels que: les crises politiques et économiques, le chômage et l’exclusion.

carré couleurMéthodes de recherches privilégiées
Méthode qualitative et quantitative. Dans un premier temps, on fait passer un questionnaire et dans un autre temps, on fait des entretiens d’enquête.

carré couleurTerrain de recherche
Haïti.

carré couleurMots clés
Violence, violence scolaire, politique publique.

carré couleurRésumé de l'état d'avancement de la thèse
Je suis dans la phase d’analyse et d’interprétation des données. Plus de 150 pages sont déjà enregistrées, le cadre théorique est déjà mis en œuvre. La problématique, les hypothèses, la méthodologie sont corrigées et traitées.
Je crois que je pourrais soutenir ma thèse au début de l’année 2014.
 
carré couleurPublications, communications et réalisations issues de votre thèse en cours
- Jeune M., 2012, La violence conjugale au regard de la législation haïtienne, Editions Universitaires Européennes.