Vous êtes ici : AccueilMembres du LIRTESDocteurs et Post-doctorants

CASIMIRI Catherine

Docteure en sciences de l'éducation

Publié le 16 janvier 2013 Mis à jour le 6 décembre 2016

Sujet de thèse: "Le président et le directeur de MJC, entre dyarchie et conflit, quel partage du pouvoir?"
Directeurs de thèse: Marcel Pariat et Pascal Lafont
Soutenue le 16 décembre 2014

silhouette

silhouette

carré couleurTitre de la thèse
«Le président et le directeur de MJC, entre dyarchie et conflit, quel partage du pouvoir?»

carré couleurDirecteurs de thèse
Marcel Pariat, Professeur en sciences de l'éducation à l'UPEC
Pascal Lafont, Maître de conférences en sciences de l'éducation à l'UPEC

Thèse soutenue le 16 décembre 2014

 
carré couleurDiscipline de référence
Sociologie

carré couleurCadre(s) théorique de référence
- La sociologie des associations
- La gouvernance, la dyarchie
- Le pouvoir dans les organisations
- Le conflit
- Les transactions sociales

carré couleurMéthodes de recherches privilégiées
- Construction du cadre théorique et conceptuel.
- Recensement du contexte et de la théorie institutionnelle à partir de différents statuts, organigrammes, fiches de missions, etc.
- Entretiens avec les acteurs concernés : présidents et directeurs essentiellement mais aussi autres salariés et administrateurs.
- Analyse des entretiens, construction de typologies, confrontation de l’analyse des entretiens avec le cadre théorique et conceptuel et la théorie institutionnelle.

carré couleurTerrain de recherche
Les MJC principalement mais aussi à la marge, afin d’établir (ou non) leur spécificité quant à l’objet de cette recherche, d’autres associations d’éducation populaire: centres sociaux, foyers ruraux, etc.

carré couleurMots clés
Gouvernance, dyarchie, pouvoir, conflit, transaction sociale.

carré couleurRésumé de la thèse
Cette thèse porte sur la relation qu’un président, bénévole, et un directeur, salarié, d’une MJC, mais aussi d’autres associations d’éducation populaire, peuvent entretenir dans le cadre de la gouvernance qu’ils exercent ensemble.
Des entretiens avec 62 présidents et directeurs mais aussi d’autres salariés de fédérations de MJC ainsi que trois historiens ou sociologues ont permis de confirmer certains postulats théoriques quant à la complexité de la relation entre un président et un directeur d’association, parfois conflictuelle, mais aussi de révéler la diversité de formes que cette relation peut revêtir, tout comme la diversité des acteurs, quant à leur rapport au pouvoir mais aussi à leur militantisme.
Cette thèse met en outre en avant un point commun à l’ensemble de ces acteurs associatifs: un sentiment d’appartenance à un réseau et plus largement à un courant de pensée, l’éducation populaire.