Vous êtes ici : AccueilActualités du LIRTESArchives du REV

  • Recherche,

Soutenance de la thèse de Joseph Beogo

Publié le 22 octobre 2014 Mis à jour le 18 février 2016
Date(s)

le 17 novembre 2014

A 14h
Lieu(x)
Université Paris-Est Créteil
Bâtiment La Pyramide
Salle des Thèse (501) - 5ème étage
80 avenue du Général de Gaulle
94009 Créteil
Métro : Créteil L'Echat (ligne 8)

Plan d'accès

Soutenance de la thèse de Joseph Beogo, doctorant du LIRTES, sous la direction de Amédé Badini, professeur à l'Université de Ouagadougou et Cédric Frétigné, professeur à l'Université Paris Est-Créteil.

Titre
"Accès à la formation continue des enseignants du primaire au Burkina Faso et la contribution des universités: les déterminants de la démarche individuelle"

Résumé de la thèse
Face à un retour en effectifs croissants des enseignants du primaire du Burkina Faso en formation continue à l’université, notre recherche visait à questionner cette démarche individuelle et à en dégager les fondements.
En second point, il s’est agi d’interroger les dispositifs de formation continue en vigueur en général et, en ce qui concerne notamment les universités, de comprendre les mécanismes mis en place pour accompagner la demande des instituteurs.
Au terme de nos investigations, nous retenons pour l’essentiel que les motivations des enquêtés sont multiples. Dans l’ensemble, des raisons de promotion professionnelle, de renforcement de compétences ainsi que des mobiles économiques sont à l’origine de cet engagement. S’il apparait un glissement entre les différents prétextes, il convient de mentionner toutefois la persistance du motif identitaire au travers des autres motifs laissant ainsi penser qu’aux côtés des raisons évoquées pour justifier le retour en formation continue universitaire, la reconnaissance sociale préside la démarche des enseignants du primaire concernés.
En outre, si les universités burkinabè prévoient des dispositifs pour prendre en charge la formation continue, notre recherche révèle que ces dispositifs ne sont pas encore suffisamment outillés pour faire face à la demande des enseignants du primaire.

Mots-clés
Formation continue, enseignant du primaire, système éducatif, motivation, politiques éducatives, université

Composition du jury
Amadé Badini, Professeur, Université de Ouagadougou, co-directeur
Cédric Frétigné, Professeur, Université Paris Est-Créteil, co-directeur
Mokhtar Kaddouri, Professeur, Université de Lille 1, rapporteur
Philippe Carré, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, examinateur
Marcel Pariat, Professeur, Université Paris Est-Créteil, examinateur