Accès direct au contenu

UPEC

LIRTES

logo_pdf

LIRTES > Actualités du LIRTES > Archives du REV


Soutenance de la thèse d'Hervé Boursiquot

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche

Actualités scientifiques, Soutenances

Le 18 décembre 2014
A 9h30

Soutenance de la thèse d'Hervé Boursiquot, doctorant du LIRTES, sous la co-direction de Marcel Pariat et Pascal Lafont, professeur et MCF en sciences de l'éducation à l'Université Paris Est-Créteil.

photo_1269522037611.jpg
Titre
«Transformations des pratiques et des usages de la Validation des Acquis de l’Expérience: le cas de l’enseignement supérieur haïtien»

Résumé de la thèse
L’évolution des différents contextes définissant l’existence de l’individu obéit aux pratiques mises en place par les acteurs institutionnels en interaction. La stratégie de chaque acteur institutionnel, qui peut expliquer une configuration de l’institution au nom de laquelle il agit, développe une source de connaissances et de réalités guidant les actions des individus en fonction des objectifs qu’ils cherchent à atteindre. Ces connaissances et ces réalités sont les représentations sociales qui guident les stratégies des acteurs institutionnels et des individus. Dans la société tous les individus ne sont pas mûs par des objectifs identiques, ils agissent selon le contexte que les pratiques des acteurs contribuent à faire évoluer. Le marché de l’emploi haïtien et l’enseignement supérieur interagissent de sorte qu’ils orientent l’individu cherchant à se développer professionnellement.
Par ailleurs, les rapports entre univers de formation et univers de travail appellent à une transformation permanente des pratiques de certification et des pratiques de qualification qui suivent de près l’évolution des représentations de la qualification des salariés. La différence des objectifs individuels et institutionnels s’explique en grande partie par le fait que les noyaux des représentations sociales ne sont pas identiques en fonction du contexte et de l’idéal des acteurs individuels et collectifs. La validation des acquis de l’expérience (VAE) est au cœur des représentations du diplôme et de la qualification.
En tant que dispositif de l’institution scolaire, la VAE impacte d’une certaine manière l’interaction des acteurs éducatifs et les acteurs économiques en fonction de leurs représentations du diplôme et de la compétence. Le changement social qui découle de la transformation des pratiques par l’évolution des représentations du diplôme et de la compétence ne peut s’expliquer qu’en considérant les stratégies individuelles des acteurs institutionnels du secteur de l’enseignement supérieur, des acteurs économiques du marché de l’emploi et des individus dont les occupations appartiennent au secteur des activités professionnelles tertiaires. Individus et acteurs institutionnels ont des objectifs propres qui justifient un usage particulier de la VAE même si elle a été institutionnalisée selon un cadre règlementaire unique.

Mots-clés
Changement social, représentations sociales, pratiques institutionnellesVAE, diplôme

Composition du jury
Marcel Pariat, professeur en sciences de l'éducation à l'UPEC, co-directeur
Pascal Lafont, MCF en sciences de l'éducation à l’UPEC co-directeur
Carmen Cavaco, professeure en sciences de l’éducation à l’Université de Lisbonne, Portugal
Georges-Eddy Lucien, professeur à l’Université Quisqueya – Haïti

Lieu(x)

Université Paris-Est Créteil
Bâtiment La Pyramide
Salle des Thèses (501) - 5ème étage
80 avenue du Général de Gaulle
94009 Créteil
Métro : Créteil Université (ligne 8)

Plan d'accès

mise à jour le 22 février 2016

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

LIRTES équipe d'accueil 7313
Bureau 405
Bâtiment La Pyramide
80 avenue du Général de Gaulle
94009 Créteil cedex
Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Educatives et des pratiques Sociales (LIRTES)