Accès direct au contenu

UPEC

LIRTES

logo_pdf

LIRTES > Actualités du LIRTES > Archives du REV


Retour sur la 8e "Journée Alain DUREY" : "Comprendre l’expérience : quels enjeux en formation ?"

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche

Actualités scientifiques, Compte-rendu

Le 4 mai 2017

Retour sur la journée d'études organisée le 4 mai 2017 par l'axe 1 "Expérience, Formation et Apprentissages Contextualisés (EFAC)" du laboratoire LIRTES (EA7313).

8e Journée Alain Durey - Comprendre l’expérience : quels enjeux en formation ? -
Cette journée d’étude s’est tenue à l’UPEC au département STAPS (site Duvauchelle), le jeudi 4 mai 2017. Elle a été organisée par l’axe 1 - Expérience, Formation et Apprentissages Contextualisés (EFAC) du laboratoire LIRTES (EA7313).
C’est avec le soutien du LIRTES, du Département STAPS et de l’INSEP, ainsi qu’avec la participation de l’Association pour la Recherche sur l’Intervention en Sport (ARIS) que cette journée a pu se dérouler dans une ambiance studieuse mais aussi conviviale.
Le Comité d’organisation était composé de :
• Thierry Debanne, Serge Éloi, Alain Mouchet (enseignants-chercheurs) ;
• Stéphane Couckuyt, Olivier Degrenne, Laurent Griller, Martin Laine, Rémi Moreno Flores (doctorants).

Thématique
Nous considérons que la compréhension de l’expérience des acteurs répond à des enjeux scientifiques sur l’analyse de l’activité humaine dans ses dimensions observables et ses aspects implicites. Elle possède également une utilité sociale et une fonction heuristique pour les praticiens impliqués dans l’enseignement, la formation, l’entraînement, les professions de santé, la supervision, la Validation des Acquis d’Expérience, le bilan de compétences, l’audit… Elle permet d’envisager un renouvellement des pratiques professionnelles et des démarches de formation, en constituant un atout pour l’intervenant qui veut respecter les particularités individuelles et élaborer des dispositifs de formation qui accordent de l’importance aux savoirs expérientiels.

La verbalisation de l’expérience vécue en situation peut ainsi contribuer à l’analyse et à la transformation de sa pratique, et constituer un outil de développement des compétences et du sujet lui-même.
Toutefois plusieurs aspects sont l’objet de débats scientifiques et professionnels.
Tout d’abord, en ce qui concerne la signification de la notion d’expérience qui revêt des acceptions variées selon les cadres théoriques de référence. L’expérience possède un caractère multifacette, des relations dynamiques aux concepts de vécu et d’activité, une dimension individuelle et collective, une temporalité variée…
Ensuite en ce qui concerne les fonctions et les usages de l’expérience en formation initiale et continue.

Nous avons souhaité au cours de cette journée, favoriser le débat sur la prise en compte de l’expérience des acteurs comme ressource en éducation et en formation. Des éclairages variés ont été proposés par les quatre conférenciers, puis une table-ronde réunissant trois acteurs majeurs dans le champ de l’intervention en STAPS et en sciences de l’éducation, a permis de discuter des évolutions et l’actualité de cette thématique. Plusieurs questions qui sous-tendaient les diverses interventions ont été débattues:
• Quelles définitions de l’expérience et quels enjeux de sa prise en compte en formation ?
• Quelle posture épistémologique, quels éclairages théoriques et quelles méthodologies pour comprendre l’expérience ?
• A quelles conditions et comment la verbalisation de l’expérience subjective peut-elle être suscitée, organisée, exploitée, cultivée comme objet et support de formation ?

Cette journée fut une réussite. Elle a rassemblé 45 participants qui ont pu participer au débat à la suite des différentes interventions des conférenciers invités. Ces discussions ont permis d’apporter un regard complémentaire sur cette thématique, que ce soit par les terrains d’étude ou par les éclairages scientifiques.

L’ouverture institutionnelle effectuée par Cédric Frétigné (directeur du LIRTES), Thierry Maquet (Directeur du département STAPS) et Yannick Lémonie (Président de l’ARIS), a permis de souligner la pertinence de cette thématique avec les orientations du LIRTES et grand intérêt pour la formation.

Quatre conférences ont été effectuées, avec pour chacune d’entre elle un long temps pour les débats et les échanges avec les auditeurs :
•  Jacques Saury (PU, Université de Nantes, Laboratoire Motricité, Interactions, Performance) : L'enseignement et la formation face au défi de la singularité de l'expérience ;
•  Jean-Luc Tomàs (MCF au CNAM, Laboratoire CRDT) : Transformer le geste en processus : une expérience vécue de stylisation technique en Taekwondo ;
•  Géraldine Rix-Lièvre (PU, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand, Laboratoire Acté) : De l’éprouvé au développement de l’expérience. Le développement d’un programme de recherche sur l’arbitrage ;
•  Janine Rogalski (directeur de recherche CNRS honoraire, attachée comme chercheur bénévole au laboratoire LDAR, Université Paris7) : Expérience et expériences : deux processus de développement professionnel (et leurs implications en formation.

Enfin une table ronde composée de Chantal Amade-Escot, Daniel Bouthier et Jean-Francis Gréhaigne, A permis de repréciser les concepts discuter à l’occasion des conférences précédentes.

Thierry Debanne, Serge Éloi et Alain Mouchet


mise à jour le 31 mai 2017

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

LIRTES équipe d'accueil 7313
Bureau 405
Bâtiment La Pyramide
80 avenue du Général de Gaulle
94009 Créteil cedex
Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Educatives et des pratiques Sociales (LIRTES)