Vous êtes ici : AccueilActualités du LIRTESArchives du REV

  • Recherche,

Journée d'étude "Les us-âgés peuvent-ils faire bouger les lignes?"

Publié le 8 décembre 2016

La journée du 15 décembre 2016 est organisée dans le prolongement du séminaire de l’axe 3 du LIRTES consacré aux « nouvelles figures de l’usager ». En lien avec le Master DESPA, un nouveau cycle de réflexions s’ouvre autour de la notion d’innovation sociale. Journée coordonnée par Claire Cossée et Anne-Claudine Oller, MCF, co-responsables de l’axe 3, LIRTES

Date(s)

le 15 décembre 2016

De 9h30 à 17h
Lieu(x)
Salle 301 (matin), salle 307 (après-midi)
Immeuble La Pyramide, 80 avenue du Général de Gaulle, Créteil
Métro Créteil-l’Echat (ligne 8)

Plan d'accès
Présentation

Au cours de cette journée, il s’agira de s’interroger sur les pratiques innovantes pouvant contribuer à renforcer le rôle et la place des us-âgés, alors que ces derniers sont souvent considérés comme des acteurs faibles (Payet, Giuliani, Laforgue, 2008). Quel pouvoir ont acquis les us-âgés dans les politiques et les actions les concernant ?

Au cours des années 2000, plusieurs lois ont en effet introduit un renversement de perspective. Désormais, l’institution, quelle qu’elle soit, n’est plus appelée à « prendre en charge » le « pensionnaire ». Il lui est demandé de repenser son action et ses pratiques pour mieux prendre en compte l’usager.

Une particularité du secteur gérontologique est toutefois que, comparativement au secteur du handicap ou de la famille, les us-âgés constituent un groupe de pression faiblement structuré. De manière schématique, les explications traditionnellement avancées sont le fait, d’une part, que les problématiques du vieillissement sont traitées dans le cadre de relations singulières associant directement familles et professionnels, et d’autre part, que la vulnérabilité liée à l’âge n’inciterait pas les us-âgés à se constituer en un groupe revendicatif sur le plan collectif.

Néanmoins, il est incontestable que des initiatives existent afin de redonner toute leur place aux us-âgés. La journée d’étude s’interrogera sur les obstacles et les conditions propices à ce que ces derniers fassent bouger les lignes, tant au niveau des politiques publiques que des pratiques professionnelles.

>Télécharger le programme